La prog’ 2018

Les Mandrinots – Vendredi 29 juin 20h

Photos Les Mandrinots

Sept musiciens venus d’Ardèche, les Mandrinots déboulent sur scène dans une enthousiasmante frénésie primitive et festive et vous entraînent dans leur transe celtique, sauvage et débridée. Ces joyeux corsaires invoquent par leur musique et leurs chants ses esprits des anciens guerriers celtes, des pirates oubliés, des fougueux contrebandiers, des Korrigans perdus…
Les Mandrinots vous feront  guincher aux rythmes des jigs, des andros, des hornpipes, des reels et autres danses endiablées !

http://www.lesmandrinots.com

 

 

 


007lte  – Vendredi 29 juin 22h

Photo 007lte

Prononcez zéro zéro celte. Crée en 2014 à l’initiative d’amis d’enfance tous originaires de la région de Puylaurens : Ludovic Boulade (dit Ludo à la guitare), Laurent Oulié (dit la Ouille au chant), Sébastien Gleize (dit Gleizus à la basse), Jérôme Aversenc (dit Capuch à la batterie) et Ludovic Julien (dit Tito à l’ingénierie son). Mis-à-part Ludovic Boulade qui a été l’élève de Nicolas Besse (guitariste du groupe Doolin’) tous sont autodidactes. Les cinq amis intermittents souhaitent créer un groupe celtique « cent pour cent français ». 007lte a pour spécificité de proposer de la musique celtique avec des chants bretons, irlandais, canadiens aux paroles en langue française. Il rend ainsi hommage aux plus grands de la musique celtique, entre autre Gilles Servat, Red Cardell, Tri Yann, Les Cowboys Fringants ou Merzhin…. Impossible de rester insensible aux mélodies dîtes de « musique à boire et à danser qui font chauffer les chevilles » !

http://www.007lte.fr/


Digresk – Samedi 30 juin 20h30

Photo Digresk

Tous les styles, toutes les tendances. Les thèmes traditionnels rencontrent tantôt l’electro, tantôt des riffs rocks. Avec un 3ème album « Kengred », solidarité en breton, Digresk dévoile une autre facette du groupe en invitant le rappeur MC zegoc à l’énergie contagieuse. Les paroles engagées s’appuient sur différents mouvements de revendications que Digresk défend depuis le début avec plus de mordant et d’envies, l’énergie communicative se retrouve dans une identité propre à eux : « trad électro rock« . Et c’est essentiellement en live que ces rennais ont toujours su donner leur pleine mesure. Digresk, c’est aussi et avant tout une musique à danser de haute et basse Bretagne, laissez-vous tenter, voyager sans préjugés et entrez dans la danse !

http://digresk.fr/


Celtic Social Club – Samedi 30 juin 22h30

 

The Celtic Social Club cette année au festival celtique A Fleur de Peau à Carmaux !

Après un concert inaugural le 18 juillet 2014 devant 50 000 spectateurs au Festival des Vieilles Charrues, ce qui ne devait être qu’une création éphémère s’embarque pour une première tournée d’une cinquantaine de dates en France et à l’international (États-Unis, Chine, Suisse, Allemagne, Vietnam, Algérie), avec un premier album vendu à près  de 10 000 exemplaires. Créé, sur le modèle du « Buena Vista Social Club » et du « New Orleans Social Club », par le batteur et producteur Manu Masko, leur répertoire insuffle une cure de jouvence salvatrice aux mélodies Celtes anciennes des XVII ème, XVIII ème ou XIX ème siècle, glanées en Bretagne, Irlande, Ecosse et Asturie. La magie de cette opération commando faisait entrer dans le XXI ème siècle, une musique traditionnelle débarrassée des poncifs et imposés du genre. La clôture de tournée du premier album se fera au coeur du mythique Central Park, le 1er octobre 2016, pour les 25 ans des Vieilles Charrues à New-York, où The Celtic Social Club embarque littéralement les 5 000 spectateurs rassemblés au cœur de Manhattan.

Avec la sortie en mai 2017 de A NEW KIND OF FREEDOM , deuxième album radical et un retour emblématique aux festival des Vieilles Charrues en juillet, puis au festival Interceltique de Lorient, et une nouvelle tournée d’une semaine aux États-Unis en septembre, The Celtic Social Club s’impose définitivement comme un impressionnant groupe de scène, puissant, soudé, inventif et tout terrain, capable de faire sourire et danser tous les publics et géographies. Manu Masko (batterie), le chanteur écossais Jimme O’Neill (The Silencers), les virtuoses de la musique traditionnelle Bretonne Ronan Le Bars (uilleann pipe) et Pierre Stephan (violon), le bassiste Richard Puaud, l’harmonica et le washboard de Mathieu Péquériau, les banjo, mandoline et guitare de Goulven Hamel, semblent avoir trouvé la formule magique !

http://www.celticsocialclub.com/